Multimondo

Résumé de la 4ème soirée Dialogue

Le 29 octobre a eu lieu la quatrième soirée Dialogue de l’année 2019, ci-dessous vous trouverez notre résumé de la soirée:

Soirée Dialogue du 29 octobre « 50+ et sans emploi? – la recherche de travail pour les plus de 50 ans ». En collaboration avec le programme Migration et Troisième Âge de Caritas Berne.

L’association MULTIMONDO organise la série de manifestations Dialogue. Cet évènement propose des soirées de discussions sur des sujets socio-politiques afin de créer un échange entre des personnes de différentes origines. Notre quatrième et avant dernière séance s’est déroulée autour du thème du marché de l’emploi pour les 50+. Cette soirée a été organisée en collaboration avec Daniela Luvisutti du programme « Migration et Troisième Âge » de Caritas Bern et pour une émission « Couleurs locales », l’équipe de la Télévision Suisse romande nous ont fait l’honneur de leur présence. La modératrice de Caritas étant malade, la soirée Dialogue a été modérée par Sandra Joye, co-directrice et responsable Marketing & Fundraising de Multimondo.

Nous avons débuté cette soirée Dialogue avec quelques chiffres et faits avant d’entendre le témoignage de certains participant-e-s issu-e-s de la migration. Tout au long de la soirée, les participant-e-s ont fait part de leurs expériences et difficultés à trouver du travail lorsque l’on a plus de 50 ans. Lors de cette discussion nous avons parlé des différents préjugés liés à l’âge, comme le manque de dynamisme et les charges sociales trop élevées par exemple et les conséquences liées au chômage/au social sur le ressenti des personnes. Le sentiment d’être inutiles et impuissants face à un système qui semble les rejeter ont notamment été partagés.

Il semblerait que ce soit grâce aux différents contacts et par le soutien d’un mentor de certains de nos participant-e-s qu’un travail payé a pu être trouvé. D’autres solutions envisageables données par les participant-e-s et intervenantes ont été abordées pour remédier à cette situation. Par exemple : stages, jobsharing, accompagnement par un ou une mentor-e, postulation pro-active et attractive pour se démarquer (par exemple, se présenter par une petite vidéo), réseautage à travers l’adhésion à différentes associations et d’autres alternatives dans le but d’aller vers l’autre, de se rendre visible ont été suggérés.

Cette soirée a mis en valeur l’importance de l’entraide et de la communication une fois de plus, pour un problème sociétal à la fois culturel, social et économique. La soirée Dialogue a montré que cette situation est loin d’être anodine et qu’elle ne devrait pas être vécue dans l’isolement pour les concerné-e-s. Personnes issues ou non de la migration, tous et toutes sont touché-e-s par ce phénomène et c’est ensemble, à travers l’ouverture et l’association aux autres que les choses peuvent évoluer. En résumé : Statistiques et faits, témoignages, défis, préjugés, avantages et solutions ont été discutées tout au long de la soirée.

Dialogue est soutenu par le Secteur Terre Nouvelle-Migration des Eglises réformées Berne-Jura-Soleure et par fondia.